Delphine Ballet

Doctorante, 70e section (Sciences de l'éducation), Université de La Réunion

Directrice de thèse : Maryvette Balcou-Debussche

Co-directeur de thèse : Frédéric Tupin

Parcours :

Après des études de sociologie à l’Université de Rennes II en 2002, je travaille principalement dans l’animation et la coordination socioculturelle au sein d’un réseau de MJC et du comité d’entreprise d’EDF-GDF. Entre temps, je reprends des études en animation socioculturelle à l’IUT 2 de Grenoble en 2008 et m’investis dans des projets humanitaires (Côte d’Ivoire et Bénin). En septembre 2012, je m’installe à La Réunion et entreprends un Master « MEEF Pratiques et ingénierie de formation », parcours « formation de formateurs » à l’ESPé -Université de La Réunion.

Depuis 2013, je travaille en étroite collaboration avec le laboratoire Icare, notamment sur des appels à projets nationaux en éducation thérapeutique. J’interviens en tant que formatrice en éducation thérapeutique dans le cadre du Diplôme Universitaire d’Éducation et de Prévention des Maladies chroniques ainsi qu’au sein des écoles d’ergothérapie, de kinésithérapie et de puéricultrice de La Réunion. J’ai obtenu en 2015 une attestation de formation professionnalisante pour coordonner et dispenser l’ETP dans le cadre des 40h réglementaires (UNIRéS – ESPé de La Réunion).

Titre provisoire de la thèse en cours :

Approche sociologique de l’intervention éducative en éducation thérapeutique du patient

Résumé de la thèse :

Mon projet de thèse se donne pour finalité de construire des connaissances sur le fonctionnement des pratiques d’Enseignement-Apprentissage (E-A) hors l’école, dans le cadre non certifiant qu’est celui du monde de la santé et de l’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP), avec des formateurs qui sont avant tout des soignants et des apprenants malades chroniques en majorité adultes. Le projet bénéficie d’un ancrage régional, à l’île de la Réunion, en direction d’un public d’apprenants diabétiques. Le développement de l’ETP invite aujourd’hui les professionnels de santé à revisiter leurs pratiques en y intégrant une dimension éducative (Baeza, Tourette-Turgis, & Wittorski, 2013). Les travaux relatifs aux formateurs en ETP indiquent que certains privilégient une posture éducative basée sur une démarche prescriptive en vue d’obtenir des comportements de santé adéquats, d’autres développent des pratiques d’accompagnement privilégiant l’autonomie du patient (Walger, O., 2013). Les pratiques se fondent essentiellement sur des « pratiques déclarées » »[1] (le « dire sur le faire » émanant des discours des formateurs), ce qui a permis d’identifier leurs représentations (Roussel, S. & Deccache, A., 2012), les compétences nécessaires (Leclercq, D., 2014) ou les ajustements des contenus des formations (Deccache, A., Berrewaerts, J., Libion, F., & Bresson, R., 2009). Cependant, très peu de travaux portent sur les « pratiques effectives » qui s’observent en situation d’E-A, alors qu’elles rendent compte de la difficulté dans laquelle peut se trouver le formateur en ETP, tant la situation d’E-A est complexe. Un ensemble de variables constitutives est à prendre en considération si le formateur souhaite que le travail proposé réponde aux attentes et besoins des apprenants, et puisse être transposé dans le contexte ordinaire (Balcou-Debussche, M., 2016). Mon cadre d’analyse s’appuie sur le concept d’intervention éducative (Lenoir, Y., 2009) comme construit théorique de la pratique qui permet notamment de caractériser l’activité formatrice en santé.

Concernant la méthodologie de ma recherche, j’envisage une triple analyse (Van Campenhoudt, L. & Quivy, R., 2011)  pour identifier à la fois ce qu’il se passe en contexte d’apprentissage en observant les pratiques effectives des formateurs, mais également en s’intéressant aux pratiques déclarées avant et après la situation d’E-A, pour en dégager une dimension subjective des pratiques et construire une nouvelle intelligibilité.

Mots clés : Intervention éducative, formateurs, éducation thérapeutique du patient, diabète



 

[1] Terme employé en sciences de l’éducation dans le cadre de l’analyse des pratiques enseignantes.

Activités d’enseignement :

Depuis 2013   Formatrice - Île de La Réunion

Conception et animation de modules pédagogiques en éducation à la santé et éducation thérapeutique du patient (Diplôme Universitaire d’Éducation et de Promotion des Maladies Chroniques (ESPé-SUFP St Denis), École d’ergothérapie (validation des 40 heures en éducation thérapeutique du patient ; méthodologie de la recherche), École de puéricultrice de St Denis, École de kinésithérapie de St Pierre.

Publications récentes :

  • Ballet D. (2016). Analyse des « pratiques effectives » des formateurs en Éducation Thérapeutique du Patient. Rech Soins Infirm. (126).

  • Ballet, D. (2016). Observation des pratiques en santé. Étude des styles pédagogiques des soignants- éducateurs en éducation thérapeutique du patient. Éducation thérapeutique du patient/Therapeutic Patient Education, 8(1) : 10101.