Projet Oral-Lexique

Des pratiques de l’oral au service de l’écriture

 

Thème 2 : Enseignement-apprentissage, savoirs et médiations en contextes

2A- Rapports aux savoirs et littératies

2B-Didactiques et professionnalisation

 

Présentation du projet OraLexique

Le projet vise un double objectif :

=> didactique, disciplinaire : mesurer l’impact de plusieurs séances orales d’explicitations lexicales sur le réinvestissement en production écrite,

=> professionnel : analyser la qualité des interactions élève(s)-enseignant.

 

Projet ayant donné lieu à une convention (sans financement spécifique) : oui

Membres Icare impliqués : Christine Vénérin (responsable), Chantal Martinez, Nathalie Wallian

Partenariats :  Académie de La Réunion, groupe Maîtrise de la langue.

 

Contexte de la recherche 

=> 2010-2015 : recherche menée sur les procédures de textualisation de jeunes scripteurs pour contourner les difficultés langagières, et plus spécifiquement la compréhension des mécanismes des choix lexicaux, dans le cadre de l’équipe « Dynamiques de la production  discursive » du laboratoire STIH (Paris Sorbonne)- EA 4509.

=> à partir de 2015 : poursuite de la recherche centrée sur les choix lexicaux en articulant le développement des compétences lexicales et métalexicales orales à la production écrite. Recherche empirique enrichie par la problématique de la réception et de la production en contexte plurilingue réunionnais.

 

Cadre théorique 

=> Didactique de l’écriture (Plane 1994) ; (David & Plane, 1996), spécifiquement la textualisation et la révision de texte (Garcia-Debanc & Fayol 2002).

=> Didactique du lexique, articulation des apprentissages lexicaux à la production verbale (Grossmann & Plane, 2008) ; (Grandaty & Turco, 2001).

 

Problématisation et hypothèses 

=> Hypothèse : Influence des pratiques orales sur le réinvestissement à l’écrit.

=> Problématisation : Mesurer l’impact d’un entraînement oral régulier d’explicitations de choix lexicaux en réception et en production sur la production écrite. Observer les spécificités des compétences langagières en milieu plurilingue réunionnais.

 

Méthodologie et perspectives d’analyse

=> Méthodologie : dispositif de passation en plusieurs phases sur une période de quatre semaines ; réitération de rappels écrits de contes entendus (thématique commune de la ruse) ; réitération de séances orales filmées d’explicitations de choix lexicaux sélectionnés par l’enseignant autour du champ lexical de la ruse et des affects ; écriture d’invention d’une ruse.

=> Perspectives d’analyse : analyse de la fréquence des choix lexicaux ciblés dans les trois rappels de récit écrits ; analyse comparative des connaissances lexicales travaillées au cours des séances orales et des discours professionnels afférents ; analyse quantitative et qualitative des interactions élève(s)-enseignant ; analyse de la fréquence des choix lexicaux ciblés dans l’écriture d’invention.

 

Terrain investigué

=> Classes à dominante créolophone de CM2 et de 6ème (Cycle 3), 5ème (cycle 4)

=> Écoles et collèges différents dans la commune de Saint-Denis (Réunion)

 

Résultats attendus / Retombées

=> Propositions didactiques pour l’enseignement-apprentissage du lexique et préconisations spécifiques pour l’enseignement du français en milieu plurilingue réunionnais.

=> Propositions didactiques pour améliorer les interactions élève(s)-enseignant et entre élèves.

 

Perspectives de valorisation

=> Restitution d’expérimentation auprès des inspecteurs, conseillers pédagogiques et formateurs académiques (interdegré) du groupe Maîtrise de la langue française, avril 2019.

=> Communication au colloque « Recherche en didactique du lexique », Québec, mai 2019.

=> Chapitre dans l’ouvrage collectif Enseigner-apprendre en tous terrains : de la didactique contextuelle à la contextualisation du didactique, S. Genevois & N. Wallian (dir.), Éditions Archives contemporaines, fin 2019.

=> Communication au Congrès mondial de linguistique, Juillet 2020.