Etienne Ouedraogo

Etienne Ouedraogo a soutenu sa thèse en septembre 2016 à l'université de La Réunion.

Membres du jury : Joël Clanet (Président), Marguerite Altet, Jean-François Marcel, Frédéric Tupin.

Il est actuellement en poste au Ministère de l'Education au Burkina Faso, pays dans lequel il se destine à une carrière d'enseignant-chercheur en éducation.           

Titre de la thèse soutenue :

La qualité de l’éducation au Burkina-Faso : Efficacité des enseignements/apprentissages dans les classes des écoles primaires.


Résumé de la thèse :

Cette thèse est à l’entre-deux de la pédagogie et de la didactique, toutes deux des domaines des sciences de l’éducation.

Elle est consacrée à l’efficacité des enseignements/apprentissages dans des classes de CM1 dans des circonscriptions d’éducation de base. Plus précisément la recherche porte sur les organisateurs qui sont plus mis en avant dans la pratique classe des enseignants du Burkina Faso.

Le terrain a été le lieu de collecte de nos données. Elle s’est passée entre 2011 et 2012 et a concerné 12 classes d’écoles différentes, dont 6 classes à faible effectif et 6 autres à effectif élevé. Il s’agit toutes de classes de milieu rural péri-urbain de trois circonscriptions d’éducation de base.

Dans un premier temps nous avons mené une enquête exploratoire auprès de 9 classes dans la province du Bam pour nous imprégner des perceptions des enseignants sur l’efficacité de l’enseignement/apprentissage. A la lumière de cette enquête et des lectures exploratoires de documents scientifiques sur la question, nous avons restreint notre ambition pour la ramener au niveau de la classe, aux interactions entre l’enseignant et ses élèves au cours d’une séance pédagogique, en l’occurrence la grammaire.

En second lieu, nous avons constitué un corpus incluant des entretiens et des observations par l’intermédiaire de filmages avec un échantillon de 12 enseignants et 36 élèves répartis en deux strates.  

Ainsi nous nous sommes évertués à rechercher les organisateurs de l’action pédagogique des enseignants de l’échantillon. La méthode étant déductive, nous sommes partis des conclusions de plusieurs recherches dans le domaine pour formuler l’hypothèse de l’existence de ces organisateurs dans un face à face pédagogique.

Notre ambition ne se limite pas à la découverte des organisateurs qui dominent dans les interactions en contexte de classe mais de caractériser la tendance générale de l’action des enseignants. Cela permet de proposer des actions pour la didactique professionnelle en particulier et la politique de formation des enseignants en général.


Mots clés : Qualité de l’éducation, pratique d’enseignement, efficacité de l’enseignement/apprentissage, interactions en contexte, organisateurs de l’action pédagogique.